Fou’Foune

Assemblage de Lambic de 18 à 20 mois d’âge avec des abricots Bergeron

Bière très parfumée et gourmande qui restitue parfaitement les qualités aromatiques de l’abricot Bergeron.

Couleur :

Cuivre

Alc :

5,5%

T° dégustation :

15%

Conditionnement

  • 75 cl (actuellement disponible à la brasserie)
Maximum 3 bouteilles par personne.

Le mot du Brasseur

Les abricots utilisés sont issus d’une agriculture raisonnée. Nous allons assembler 300 g de fruits par litre de Lambic.

Le temps de macération est très court. Environ cinq semaines seront suffisantes au Lambic pour extraire les arômes et les saveurs du fruit.
La Fou’foune amorce d’ailleurs le début de la saison de mise en bouteille vers la fin du mois d’août.

Vu son succès, la Fou’foune est devenue notre troisième bière à fruits en termes de volume, derrière les classiques que sont la Kriek et le Rosé de Gambrinus.

Histoire

Racontée par Jean-Pierre Van Roy

Une belle demeure de vigneron qui surplombe le Rhône. Une grande table décorée d’un superbe chevreau rôti à point et de merveilleux vins d’Hermitage et de Saint-Joseph. Tout autour, des amis.

C’était en 1998. Ambiance, amitié et bonne chère. Tous des ingrédients pour refaire le monde et fantasmer à l’infini. Refaire le monde c’était vraiment du rêve, alors que de tous nos fantasmes, un est devenu réalité.

François Daronnat, cultivateur d’abricotiers et surnommé "Foufoune" par tous ses amis, participait au repas. Qu’est ce qu’il en a parlé des ses abricots "Bergerons". Les plus naturels, les plus beaux offrant le meilleur goût, à la fois sucrés et acides.

"Avec des abricots pareils je serais bien capable de te faire de la bière mon François" lui ai-je dit. Mais les grands vins du Rhône embrument l’esprit et avec le temps, s’étaient dissipés tous les rêves et les idées folles qui naissent lors de ces grands moments de l’existence. Foufoune, lui au moins, n’avait pas oublié l’histoire des abricots et de la bière. Et c’est ainsi qu’à l’improviste, sans crier gare, je découvris devant ma porte un jour de juillet 1998, 300 kg de "Bergerons" bien mûrs. On peut dire qu’il avait de la suite dans les idées, Foufoune. C’était à nous de jouer. Le résultat fut parfait et la petite production de Lambic aux abricots fut destinée uniquement à une petite partie du marché français.
Vu le succès de notre bière "provençale", ce sont aujourd’hui plus de 4000 kg d’abricots qui débarquent chaque année chez Cantillon.